>  Fiches Pratiques  >  Droit du travail  >  Licenciement  >  Motif personnel

Principe

Le licenciement d’ordre personnel repose sur la personne du salarié : son comportement (faute…), une insuffisance professionnelle. Pour être valable, la cause du licenciement doit être à la fois réelle et sérieuse.

A voir aussi

Licenciement pour motif personnel Après 3 mois de période d'essai et 6 mois de titularisation seulement, mon employeur vient de me convoquer à un entretien préalable à licenciement. je sui...

Forum

Licenciement pour motif personnel Dans quelle condition peut on licencier un salarié en maladie. sagit il bien d'un licenciement pour motif personnel ?

Forum

Licenciement pour motif personnel Un salarié peintre en bâtiment dans le cas présent, effectuant la semaine de 35 h. donc ne travaillant pas le vendredi après midi,prend l'initiative de pei...

Forum

Licenciement pour motif personnel Je viens de recevoir une lettre de mon employeur me demandant de me présenter au sein du siège pour un entretien préalable à un licenciement pour motif per...

Forum

Les critères de la cause réelle et sérieuse

Tout licenciement pour motif personnel doit être motivé et justifié par une cause réelle et sérieuse:

  • Réelle, c’est-à-dire qui repose sur des faits objectifs, vérifiables et non sur une impression ou un jugement subjectif
  • Sérieuse, c’est-à-dire suffisamment grave pour rendre inévitable le licenciement.

De plus, la cause sérieuse doit être fondée sur un motif licite. Par exemple, l’article L. 1132-1 du Code du travail interdit de licencier un salarié en raison de son origine, de son sexe, de ses moeurs, de sa situation de famille, de son appartenance à une ethnie, une nation ou une race, de ses opinions politiques, de ses activités syndicales ou mutualistes, de l'exercice normal du droit de grève ou de ses convictions religieuses ou, sauf inaptitude constatée par la médecine du travail, en raison de son état de santé ou de son handicap.


La faute comme cas de licenciement pour motif personnel

S’il s'agit d’une faute, celle-ci peut, selon son importance (simple, grave ou lourde), dispenser l’employeur du versement de certaines indemnités.

Faute grave

La faute grave est celle qui provoque des troubles sérieux ou des pertes pour l’entreprise et rend impossible le maintien du salarié dans l’entreprise. Dans ce cas, aucun préavis ni indemnité de licenciement ne sont dus.

Faute lourde

La faute lourde a toutes les caractéristiques de la faute grave, renforcée par l’intention du salarié de nuire à l’employeur ou à l’entreprise (vol, détournement de fonds). Elle est privative également de l’indemnité de congés payés.

Les autres cas de licenciement pour motif personnel

L’insuffisance professionnelle du salarié

L’incompétence du salarié peut justifier son licenciement. Néanmoins, pour pouvoir invoquer ce motif, l’employeur doit avoir mis tous les moyens à disposition du salarié.
L’employeur doit assurer l’adaptation du salarié à l’évolution de son emploi.
Par conséquent, n’est pas justifié le licenciement pour insuffisance professionnelle d’un salarié qui n’a pas disposé du temps ni des moyens nécessaires pour s’adapter à son nouvel emploi.
L’insuffisance professionnelle n’étant pas une faute, elle n’est pas soumise à la procédure disciplinaire de licenciement.

L’insuffisance de résultats

L’inobservation par le salarié des objectifs qui lui ont été fixés, unilatéralement ou dans une clause de son son contrat de travail , ne suffit pas à justifier son licenciement. L’employeur qui invoque l’insuffisance des résultats doit pouvoir démontrer que l’insuffisance de résultats procède soit d’une insuffisance professionnelle, soit d’une faute du salarié.
 

La mésentente

La mésentente entre un salarié et son employeur ou tout ou partie du personnel peut constituer une cause de licenciement à la condition indispensable que cette mésentente repose sur des faits objectifs imputables au salarié.
L’employeur devra donc démontrer la réalité du désaccord, son origine et ses conséquences sur le fonctionnement normal de l’entreprise

Le manquement du salarié à son obligation de loyauté

Est par exemple justifié le licenciement d’un salarié qui effectue une formation au sein d’une entreprise concurrente lors d’une période de congés.


A noter

Si un doute subsiste, il profite au salarié.


Agir en justice

Pour le licenciement pour motif personnel , la juridiction compétente  reste le conseil des prud'hommes .


Le retrait du permis de conduire : un motif possible de licenciement du salarié

Il est possible de faire du permis de conduire une condition d’embauche définitive. Si tel est le cas, la non-obtention du permis de conduire dans un délai prévu dès le départ par les deux parties constitue un motif réel et sérieux de...

Le retrait du permis de conduire : un motif possible de licenciement du salarié »
Oui
Plûtot
Non
Article rédigé par , Juriste spécialisé.

Lexique juridique

Ce lexique juridique explique, avec des mots simples, des termes de Droit auxquels le contenu de ce site fait référence.